Accueil > Ressources > Démarche d’investigation, projet et posture > Le dessin d’observation > De l’observation au dessin dans le monde vivant

Rubrique Le dessin d'observation

De l’observation au dessin dans le monde vivant

De l’observation au dessin

« Observer est donc une habileté fondamentale qu’il faut cultiver à l’école car elle demande de porter une attention spéciale, de sélectionner des informations et de les interpréter pour donner du sens. L’observation conduit à une communication, le plus souvent sous la forme d’un dessin d’observation. On ne dessine que ce qu’on voit, rien que ce qu’on voit et pas ce qu’on imagine, prononcée par un enseignant, illustre que l’observation doit être précise, rigoureuse avec le souci du détail, objective. » (J.C Alain, Éducation au développement durable au quotidien, initiation à l’approche systémique des problèmes d’environnement de la maternelle au cycle 3. Dijon, CRDP 21, collection « Au quotidien », 2011).

On exerce l’observation et la description de l’animal dans son milieu de vie et à partir de diverses sources pour donner du sens aux apprentissages et susciter la motivation. Le dessin exige de la précision et requiert une observation fine de l’animal avec un guidage de l’enseignant. Il se fait en plusieurs étapes, des aides sont apportées afin de valoriser les diverses productions. L’enseignant peut aussi dessiner pour motiver et encourager les élèves qui n’osent pas ou qui sont en difficulté. Les dessins devront être légendés, avec les mots de l’élève dans un premier temps puis avec le lexique scientifique. Il sera important d’introduire progressivement la rigueur : titre, tracés à la règle, flèches, mots écrits horizontalement et lisiblement. L’utilisation de loupes peut étayer l’observation de détails.

Les dessins produits permettent de confronter et d’échanger autour de ce que l’on voit pour apprendre à décrire l’animal dans sa globalité ; introduire le lexique et la rigueur. Ils sont aussi confrontés aux représentations initiales, à ce que l’on imaginait.

Le dessin peut être collaboratif, chacun pouvant dessiner une partie précise de l’animal ou diverses vues.

Classe de CP, M Sartori, Chevigny-Saint -Sauveur, 2016

On peut bien sûr faciliter le dessin à partir de photographies de l’animal faites par les élèves ou par l’enseignant. C’est aussi l’occasion de rechercher des représentations diverses sur diverses sources et d’initier les élèves au traitement et à l’utilisation de l’image.

En lien avec les arts visuels, des représentations de l’animal à partir de divers matériaux pourront être réalisées. Une exposition des diverses productions permet de valoriser et de communiquer avec les autres classes et les familles.

Que dessiner et comment ?
Du dessin « libre » ouvert, point de départ et support au débat au dessin élaboré.

Pour en savoir plus

Quelques précisions sur « dessin, croquis et schémas en sciences

Le document complet est disponible ci-dessous :

Contacts

Agnès GOLAY

Maître ressource
Centre départemental de ressources en sciences
(CDRS)

3/5, rue Dixmude
21000 DIJON
 
téléphone 03.80.28.74.11
courriel : écrire

S'informer, rechercher, nous contacter